Avis sur la série Outsiders

Le tournage de cette série du genre drame se déroule en Pennsylvanie. Elle est coproduite entre autres par Famous Horses, Federa Entertainement et Sony Pictures Television. Les acteurs principaux de ce film assez original sont composés de David Morse, Ryan Hurst, Gyllian Alexy, Joe Anderson pour ne citer qu’eux. La série est répartie en 13 épisodes.

Présentation de la série Outsiders

Une tribu de marginaux, les Farell vit depuis plusieurs siècles sur les collines abruptes des Appalaches. Les épisodes mettent en scène l’histoire de cette petite communauté, loin de toute civilisation qui essaye de défendre leur monde et leur mode de vie en recourant à tous les moyens possibles. La série débute avec l’intérêt montré par les autorités à propos de leurs terres, qui sont localisées sur du charbon. De l’autre côté, il y a les habitants qui ont besoin d’extraire la mine de richesse pour développer l’économie de la ville. Les autorités veulent alors expulser le groupe de personnes qui revendiquent leur droit de vivre selon leurs codes de conduite un peu ancestrale. Ces hors-la-loi qui vivent uniquement de production d’alcool suivent une structure hiérarchique et croient à des prophéties avec des rituels un peu agressifs. Par ailleurs, l’héritier légitime se lasse de ne pas pouvoir tenir les rênes du pouvoir du clan. Est-ce que ses actions vont accélérer la chute de Farell ? Comment ce clan un peu fruste confrontera-t-il le monde extérieur ?

outsiders-serie

Critique du film Outsiders

La série est agréable à visionner. Les conversations dans le film sont bien vivantes, et non prévisibles. Le thème n’est pas toutefois nouveau. Le poids de la majorité sur le clan de marginaux, l’intégration sociale, ou même le racisme (l’un des fils du clan qui s’amourache d’une fille noire) sont du déjà vu. Mais la confrontation entre la tribu Farell et les hommes civilisés semblent ici plus complexes grâce au jeu des acteurs plutôt attachants et dotés d’un certain potentiel. Le seul bémol, c’est l’intrigue un peu invraisemblable du scénario. Le clan qui n’a de sources de revenue que leur production d’alcool, ils n’ont même pas de ferme qui peut leur fournir de la viande alors qu’ils vivent reclus de la communauté civilisée. Ils ne cultivent pas également de légumes. En revanche, le ton est donné pour offrir une fiction délectable, avec des scènes frisant le ridicule pour justifier les idéaux de la bande de clan. En fait, Outsiders vise à rappeler que l’Amérique était constituée des pionniers, des communautés qui à la suite de leur conquêtes du territoire, veulent exploiter leurs terres librement et vivre à leurs manières. Leur style de vie (proximité avec la nature, importance d’une structure de clan, les cheveux longs) font penser aux Amérindiens. C’est cette conception contradictoire entre deux mondes « les marginaux » et « les civilisés » qui sont au cœur de la série. Qui va remporter la lutte et le pouvoir sur les collines ? Est-ce que le clan se bat jusqu’au bout pour cette notion d’appartenance, de liberté, d’identité forte ? A recommander si vous aimez les histoires de rebelles.